Saitoo's Fictions

Chronique sur Audrey Retrouvee de Sophie Kinsella - Saitoo's Fictions

Flash Info : J’ai (re)trouvée Audrey !!!

Que dire d’Audrey Retrouvée, si ce n’est que : OMG !!!

Et ça tombe bien, car c’est la toute première « phrase » de ce roman !

Et sans vous mentir, c’est assez bien (re)trouvé ! Ah, qu’est-ce que je suis drôle 😆

Audrey retrouvée est un roman de Sophie Kinsella qui m’a été présenté par Audrey !

Euh, non pas le protagoniste. Je parle bien entendu d’Audrey, la youtubeuse booktubeuse de la chaine « Les souffles de mots », adulée par ma banquière tant cette jeune femme me ruine en bouquins ! 😛

Alors, petite parenthèse.

Je ne vais pas vous mentir, j’avais tout sauf envie de lire ce roman. Pourquoi ? À cause de ceci :

Audrey a 14 ans. Elle souffre de troubles anxieux. Elle vit cachée derrière ses lunettes noires, recluse dans la maison de ses parents à Londres.

…Euh… Okay !

Après la lecture de ces deux petites phrases, je n’ai même pas pris la peine de lire la suite du résumé. J’ai délicatement reposé le livre et je me suis tirée de la Fnac où j’étais à toute vitesse !

lecture WTF

Comment ça, c’est nul comme comportement ?? Non, mais comprenez-moi ! Je suis dans ma période « feel good » ! Et j’ai tous sauf envie de lire un bouquin sur une ado anxieuse et dépressive ! D’autant plus, je suis aussi une anxieuse et je n’ai pas envie qu’on me déprime davantage !

Puis, je suis tombée sur une vidéo d’Audrey.

Cette fois, je ne parle pas de l’héroïne, mais la booktubeuse.

Allons, il faut suivre un peu !

Puis, Audrey m’a convaincue.

Oui, peut-être que j’ai été trop dure avec Audrey… l’héroïne.

Okay, je crois, on va arrêter avec les deux Audrey et entrer dans le vif du sujet : de quoi parle « Audrey Retrouvée » ?!

Une jeune fille, des lunettes de soleil… mais que cache-t-elle ?!

Eh oui, car derrière ces grosses lunettes de soleil se cache une jeune adolescente extraordinaire, mais aussi très complexe…

L’histoire débute durant les vacances et on nous apprend dès les premières pages que quelques mois auparavant, il s’est passé quelque chose d’effroyable pour Audrey.

Un odieux et terrible incident !

Quel incident ?… *musique de suspense*… Bah, bonne question, car j’en sais strictement que dalle !

Je sais pas

Tout ce qu’on sait à ce stade de l’histoire, c’est que depuis cet incident Audrey souffre d’un mal qui la fait souffrir au quotidien. Et pour cause, aujourd’hui l’adolescente vit dans l’angoisse de l’autre.

Attention, ce n’est pas juste de la timidité ou autre. Non, ici on ne déconne pas : elle est devenue agoraphobe.

Son cas est tel qu’elle n’arrive plus à sortir de chez elle. Pire encore ! La pauvre est incapable de regarder qui que ce soit dans les yeux, y compris les membres de sa famille, si ce n’est Felix, son petit frère.

Ce faisant, Audrey est seule. Très seule.

Elle ne va pas à l’école et n’a pas de vie sociale, ce qui a franchement de quoi déprimer tous les ados de 14 ans du monde entier…

Tu comprends maintenant pourquoi j’étais moyennement emballée à l’idée de lire ce roman ?! Parce que, entre toi et moi, niveau lecture joyeuse type « feel-good », bah on a vu mieux !!!

Et tu sais quoi ?

J’étais loin (MAIS ALORS TRÈS LOIN !!!) de m’imaginer ce que l’auteure me réservait !

Eh oui, parce que je n’ai jamais autant ri en lisant un roman avec un thème aussi déprimant !

Oui tu as bien lu : j’étais MORTE DE RIRE !!!

lecture hilarante

Audrey ou une mini Daria Morgendorffer ? Mais whaat ??

Je suis une grosse fan de la série MTV « Daria ». Cette série d’animation a bercé toute mon adolescence et continue à être encore aujourd’hui une référence moi.

Pour ceux qui ne connaissent pas Daria… déjà… honte à vous ! Oui : HONTE À VOUS !

Honte à toi

Donc, on y suit Daria Morgendorffer, une adolescente de 17 ans asociale, voire carrément misanthrope, mais aussi très intelligente et ouverte d’esprit.

Daria a la particularité d’avoir un humour à la Dr. House comme on dit. Elle est extrêmement cynique, sarcastique et a un regard très moqueur sur le monde qui l’entoure.

« Je ne me sous-estime pas, c’est une erreur. C’est tous les autres que je sous-estime. »Daria Morgendorffer dans la série Daria, épisode 1 de la saison 1

Bref, Daria est un O.V.N.I ! ❤

Mais si du point de vue du téléspectateur Daria est un personnage très marrant, en réalité (et elle-même le dit), si elle est ainsi c’est pour se protéger.

« Je m’applique à me faire détester par tout le monde de façon à ne pas souffrir de cette destétation quand elle se manifeste. » Daria Morgendorffer dans la série Daria, épisode 8 de la saison 4

Et durant ma lecture, je n’ai pas pu m’empêcher de faire un parallèle entre Audrey et Daria.

Toutes les deux ont un regard assez moqueur sur le monde qui les entoure.

Toutes les deux sont très sarcastiques et se sentent à l’égard des autres.

Toutes les deux sont conscientes que leur comportement n’a rien de « normal ».

Bien évidemment, Audrey est loin d’être exactement comme Daria. Je dirais plutôt qu’elle est une version soft de Daria Morgendorffer.

Si Daria utilise son cynisme pour ne pas être blessé en retour par les autres, Audrey l’utiliser pour « dédramatiser » sa situation.

Plus haut, j’ai sous-entendu qu’Audrey a conscience de sa phobie, de sa maladie, et aussi qu’elle a tendance à trouver sa situation ridicule, anormale. En réalité, elle ne le dit pas à proprement parler. Mais c’est ce que j’ai ressenti lors de ma lecture. Et ce sentiment est d’autant plus fort à cause du cynisme et du sarcasme dont Audrey fait preuve au quotidien.

Oui, Audrey est une jeune fille drôle, j’étais hilare à presque chaque page, mais quand on s’y penche de plus près, je trouve Audrey d’une grande tristesse…

OF COURSE ! Ceci n’est que ma propre interprétation ! Si ça se trouve je me loupe totalement et je suis la seule à avoir eu cette impression !

Une famille aussi loufoque que les Goldbergs ?! Impossible !

Eh bien si !

Si Audrey est marrante, sa famille est totalement folle dingue !!!

Dans la famille Turner, je voudrais le petit frère : Félix, dit le bout ’chou.

Du haut de ses 4 ans, Félix est un adorable petit garçon au regard très candide sur le monde qui l’entoure. Très curieux, il s’interroge sur tout et rien. En sommes, un vrai choupinou qu’on a envie de croquer !

cute

Dans la famille Turner, le père s’il vous plait : Chris, dit papa sympa.

S’il laisse plus ou moins tout passer en ce qui concerne ses enfants, Chris n’en oublie pas d’obéir à une règle primordiale… non, une règle de survie : ne jamais contrarier sa femme !!!

Dans la famille Turner, l’ainée de la fratrie : Franck, dit le hardcore gamer.

Franck ne vit que pour LOC, un MMO RPG dont il est littéralement accro. Son rêve ultime ? Devenir un grand sportif de haut niveau. Un sportif d’E-sport bien entendu. Pour cela il est prêt à tout ! J’ai bien dit : À TOUT !!!

Enfin dans la famille Turner, je veux la cheffe de maison, le grand manitou : Anne, dit la maman folledingue !

Et quand je dis « folle dingue » c’est un terrible euphémisme !

Vous voyez la mère dans la série The Goldbergs ? Oui, je parle bien de la délirante Beverly Goldberg. Eh bien, Anne est sa copie conforme en un chouia (mais alors un tout riquiqui chouia) plus soft.

Beverly Goldberg dit la maman poule ultime

Eh oui, Anne est ce qu’on appelle « une maman excessivement poule ». Elle ne vit que pour ses enfants et se plie en quatre pour leur bien, quitte à aller dans l’excès.

Ensuite mélanger tous ces personnes hautes en couleur et vous vous retrouvez avec une famille aussi frappadingue que les Goldberg ! À savoir une famille authentique, drôle, vraie et très attendrissante.

On parle de sa famille, mais tout comme dans la série The Goldbergs, il y a d’autres personnages qui ne font pas partie de la famille, mais qui tiennent également un rôle très important dans l’histoire.

Dans notre cas, on a par exemple le Dr. Sarah qui suit Audrey dans sa redécouverte de la vie, mais aussi, et surtout Linus, le pote gamer de Franck qui…

Et je vais m’arrêter là, car je ne sais absolument pas jouer sur le suspens sans spoiler !!!!

Okay, on a compris, tu as adoré, mais pourquoi tu nous le recommandes ?

Je sais, dit comme ça, c’est vraiment bizarre comme mélange : Daria + The Goldbergs. Mais je vous assure, dès que vous y goutez, vous en redemanderez !

Moi qui m’attendais à une lecture tous sauf « feel good » et qui déteste me tromper, bah pour une fois j’ai été heureusement de m’être trompée sur ce roman !

J’ai passé un très bon moment en compagnie d’Audrey et de tous les autres personnages. J’ai énormément ri, mais surtout j’ai beaucoup réfléchi. Notamment sur ma personne.

Je vous l’ai dit, je suis une personne très anxieuse. Fort heureusement, mon cas n’est pas aussi grave que celle d’Audrey. Mais en suivant les aventures d’Audrey, eh bien cela m’a motivé à dépasser toutes ces angoisses qui me pourrissent la vie.

Le fait de « dédramatiser »… Arf, ce n’est pas le mot, mais je ne trouve pas d’autre mot…

En gros, le fait de dire « Audrey souffre, mais elle peut s’en sortir », eh bien je trouve que ça aide d’une part à s’intéresser au cas d’Audrey et potentiellement ne plus « culpabiliser » sur son propre cas ou celui d’un proche.

Quand je vous explique que je n’avais pas envie d’un livre qui déprime davantage sur le fait que je sois angoissée, ce n’est pas pour rien. Généralement, quand on parle d’angoisse, de phobie ou de dépression dans la fiction, il y a 2 écoles.

Soit, on joue à fond la carte du donneur de leçon quitte à culpabiliser les gens qui n’ont rien demandé. Soit, celle du pathos à en faire chialer même les gens sans coeur histoire de montrer Ô combien c’est horrible de vivre ainsi.

Et moi ça me fatigue et me gonfle.

J’en ai marre de constamment voir que cet aspect très « sombre ». D’autant plus, je doute que cela puisse réellement aider les gens qui ne s’y connaissent pas à mieux comprendre ce dont souffrent les personnes anxieuses, phobiques ou déprimées.

Je ne dis pas que tout est rose, mais il faut faire comprendre qu’on peut s’en sortir. Et pour cela, il faut avant tout donner tout son soutien à ces personnes afin de les aider. Mais aussi de notre côté (je parle à ceux et celles qui souffrent d’anxiété ou autres) on doit aussi se battre. Oui, même si c’est la galère.

Et c’est ce que fait ce roman. Il nous donne de l’espoir. J’ai eu comme impression que le message que l’auteure voulait nous faire passer est : « Ne t’en fais pas. Ce que tu vis est peut-être dur, mais tu vas t’en sortir. Bats-toi et crois en toi et en ceux qui t’entoure ! »

Et c’est pour ça que je recommande ce livre.

En plus de nous faire littéralement plier de rire, eh bien il nous fait aussi réfléchir !

Ou, peut-être que ce jour-là j’étais trop dans les vapes et je suis allée trop loin dans mon interprétation ! PTDR !!!! 😆

Et toi ? As-tu lu ce roman ? Quelle a été ton interprétation ?
Trouves-tu que Anne est une folle dingue ?? Dis-moi tout en commentaire !!

Chronique sur Audrey Retrouvee de Sophie Kinsella - Saitoo's Fictions

Allez, je m'en vais pour de nouvelles aventures ! Gros Bisous Baveux !

Hey les copains et copines ! Je suis aussi sur
Instagram ,   Facebook ,   Twitter ,   Pinterest   et   Wattpad !

Laisse-moi un petit mot doux ! 💬

Pour info, je prends plaisir à lire et à répondre à chacun de vos commentaires dès que je le peux. Aussi, même si c'est facultative, je te conseille de renseigner ton adresse de E-mail pour être notifié(e) par mail dès que je réponds à ton commentaire. Et ne t'en fais pas, ton E-mail ne sera pas publié. // PS. Merci pour ton commentaire ! ♡

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.